Pourquoi se faire refaire le nez ?

La décision de se « faire refaire le nez » n’est jamais prise sur un coup de tête ou pour des raisons de mode

La rhinoplastie esthétique

                                                                                                                   

Il s’agit soit d’un défaut esthétique du nez survenu le plus souvent lors de la puberté, et qui peut gêner considérablement la vie au quotidien jusqu’à ne plus vouloir se faire photographier ou même éviter certaines positions lorsque l’on parle à quelqu’un. 

Ce désir d'améliorer l'apparence du nez au travers d'une rhinoplastie commence donc souvent au moment de la puberté, et se concrétise fréquemment dans les années suivantes. 
Cependant, il n'est pas rare de repousser ce projet pour des raisons de temps, des raisons familiales ou enfin financières. 
C'est ainsi que de nombreuses personnes souhaitent bénéficier d'une rhinoplastie après 45-50 ans. 
Dans ces cas, les rhinoplasties sont soumises à des particularités techniques très spécifiques et ne doivent par ailleurs pas modifier de façon exagérée l'aspect du nez, au risque sinon de ne plus pouvoir se reconnaître, même si le nez paraît esthétiquement plaisant.
Cependant, le nez vieillit avec le temps, comme le reste du visage et du corps; une rhinoplastie esthétique adaptée possède un effet rajeunissant certain.

 

Un aspect très particulier des rhinoplasties esthétiques est celui des rhinoplasties ethniques
Il s'agit alors d'atténuer certaines caractéristiques un peu trop marquées en rapport avec les origines ethniques de la personne: ailes du nez épatées, pointe large et volumineuse, nez trop large, trop plat ou trop creusé. 
Il ne s'agit pas alors de changer l'ethnicité, mais d'adoucir ces caractéristiques lorsqu'elles sont trop fortement présentes. Cette chirurgie des rhinoplasties ethniques est très complexe et nécessite une expérience toute particulière.

 

La rhinoplastie fonctionnelle

                                                                                                                   

Le souhait de se faire refaire le nez peut également résulter d’une modification de la forme du nez, notamment à la suite d’un traumatisme du nez ou d’une opération chirurgicale touchant le nez ou les os du massif facial.

 

Ainsi, certaines chirurgies fonctionnelles du nez pratiquées par des praticiens n'ayant pas une formation complète en chirurgie esthétique peuvent améliorer la respiration, mais altérer grandement l'esthétique du nez, et aboutir par exemple à une rétraction de la columelle, à une chute ou un élargissement de la pointe du nez (qui peut se majorer au sourire), à un élargissement des ailes du nez, à un creusement du dos du nez, à une déviation du nez...

 

On peut avoir recours aux rhinoplasties pour des raisons fonctionnelles, à la suite de difficultés à respirer, de sinusites à répétition, de rhinites, de douleurs locales ou de céphalées. 
De très nombreux éléments sont impliqués dans la respiration nasale, et leur dysfonctionnement peut se corriger soit par des médicaments, soit par de la chirurgie, soit par les deux réunis.

 

Enfin, certaines malformations faciales congénitales retentissent sur le nez, notamment les fentes labio-palatines (bec de lièvre).

Leur correction est complexe, notamment l'asymétrie qui existe dans les fentes unilatérales.